Accueil  \  Décodage  \  Comment corriger mes consommations d’énergie en fonction des variations climatiques (DJU) ?

Comment corriger mes consommations d’énergie en fonction des variations climatiques (DJU) ?

Décodage

Qu’est-ce que la correction climatique ?

La correction climatique consiste à pondérer sa consommation de chauffage et de climatisation (CVC) sur la base des données climatiques de la station météo la plus proche.

L’objectif est de rendre à l’échelle annuelle ou mensuelle, les années ou les mois comparables entre eux en évitant que les conclusions ne soient biaisées par les variations climatiques, mais aussi de comparer plusieurs sites entre eux, peu importe leur localisation géographique.

En ramenant les consommations des usages CVC à un climat de référence, caractérisées par les DJU et températures de référence de la station météo la plus proche, on supprime ainsi les variations imputables à la rigueur climatique.

 

Cette correction climatique est d’autant plus utile lorsqu’une entreprise envisage de faire des travaux de rénovation énergétique. Avant de s’orienter vers telles ou telles solutions, il convient de récapituler les DJU et sa consommation d’énergie en kWh sur au moins 5 ans. Cela permet d’obtenir une moyenne représentative de la consommation de son bâtiment.

C’est d’ailleurs pour cela que le Décret Tertiaire (ou Éco énergie tertiaire) issu de la loi Elan, impose aux assujettis une réduction de leurs consommations d’énergie finale ajustées en fonction des variations climatiques.

En savoir plus

 

Comment corriger ses consommations d’énergie en fonction des variations climatiques (DJU) ?

Pour corriger vos consommations d’énergie en fonction des DJU, il faudra pondérer vos consommations réelles par les DJU, de façon à obtenir une valeur de consommation à climat constant ! Ce rééquilibrage s’opère en utilisant un DJU de référence.

 

Pour le cas du chauffage, la correction climatique est alors obtenue à partir de la formule suivante :

Consommations corrigées = consommations réelles x             DJU de référence            

 –                                                                                                  DJU de la période considérée

 

A titre d’exemple, en tenant compte d’un DJU de référence d’une valeur de 2500, on obtient les consommations de chauffage pondérées suivantes pour un bâtiment sur les 5 dernières saisons de chauffe :

Années 2015-2016 2016-2017 2017-2018 2018-2019 2019-2020
Consommation réelle (en kWh) 4290 4250 4200 3800 3650
DJU de la période considérée 2475 2450 2 400 2 100 1 950
Consommation à climat constant (en kWh) 4333 4337 4375 4523 4679

 

On observe dans cet exemple que les dépenses de chauffage du bâtiment diminuent d’année en année. Toutefois, si on ramène la consommation réelle à climat constant, on s’aperçoit que les consommations ont augmenté !

Pour être encore plus pertinent, le même exercice peut être effectué à l’échelle mensuelle sur la période hivernale.

 

Si vous souhaitez plus de détails sur les différents calculs des DJU, cliquez ici.

 

JE M’ABONNE À LA NEWSLETTER ENOPTEA

Partager cet article

Dans la même catégorie

24.08.21 Décodage

Comment calculer les DJU ?

Prérequis : Qu’est-ce que les DJU ?   Pour calculer les DJU, 2 méthodes de calculs donnant des résultats différents sont proposées : une méthode dite « Météo » (avec calcul simple) et une méthode...