Accueil  \  Energy Management  \  Qu’est-ce que les DJU ?

Qu’est-ce que les DJU ?

Energy Management

La consommation d’énergie dépend de la température extérieure : on allume le chauffage quand il fait froid, la climatisation quand il fait chaud. Quand on analyse les évolutions annuelles de sa consommation, on peut souhaiter neutraliser ce facteur exogène, et donc effectuer une « correction des variations climatiques » (CVC). Cette correction est fondée sur la notion de « degrés-jours unifiés » (DJU).

Qu’est-ce que les DJU ?  

Avant de comprendre ce que sont les degrés jours unifiés (DJU), il est important de revenir sur la notion des degrés jours (DJ).

Les degrés jours (DJ) sont une unité de mesure permettant d’apprécier l’écart entre la température moyenne d’une journée et un seuil de température de référence.

Les Degrés Jours Unifiés (DJU) correspondent à la somme des DJ sur une période de chauffage généralement de 232 jours (du 1er octobre au 20 mai). Ces données sont mesurées à échelle départementale. En France métropolitaine, les DJU sont généralement compris entre 2 000 et 3 000. Cependant, leur valeur est susceptible de varier d’une année à l’autre en fonction du climat.

Attention :

  • Plus le nombre de DJU est élevé, plus le climat a été froid sur la période considérée.
  • Il n’existe pas de DJU négatifs, donc si l’écart entre la température moyenne et la température de référence est négatif, il n’y aura pas de DJU comptabilisé pour ce jour.

 

Deux catégories de DJU

Les DJU se divisent en deux catégories : degré-jour de chauffe (DJC) et degré-jour froid (DJF).

La référence des DJU de chauffe est de 18 °C. Elle fut définie en tenant compte des apports gratuits. On considère en fait qu’il y a quelques degrés de chauffage qui seront apporté « gratuitement » par le soleil, l’éclairage, les personnes, les machines… Ainsi, pour un bâtiment chauffé à 20°C, le seuil de température de référence choisi est de 18°C, d’où l’appellation DJU base 18.

Il est possible de calculer des Degrés Jours avec une référence différente, par exemple à 13°C, pour des cas particuliers tels que des ateliers industriels. En effet, le process dégage généralement de l’énergie, et la température de confort est plus basse du fait de l’activité physique).

Les Degrés Jours de refroidissement reflètent quant à eux les températures élevées. Ils sont cependant peu pertinents pour évaluer les besoins de climatisation. En effet, les besoins en climatisation ou en refroidissement sont beaucoup plus influencés par de nombreux facteurs (apports internes, exposition, rayonnement solaire, humidité…) que les besoins de chauffage.

 

A quoi servent les DJU ?

Les DJU sont un indicateur très utile. Ces valeurs permettent principalement :

  • D’évaluer la rigueur du climat local
  • Corriger ses consommations énergétiques en fonction de la rigueur climatique :

Les DJU permettent de pondérer ses consommations énergétiques en fonction du climat. La correction climatique consiste à pondérer les consommations de chauffage sur la base des données climatiques annuelles de la station météo la plus proche de votre bâtiment.

  • Comparer objectivement la consommation d’énergie de votre bâtiment sur plusieurs années, sans incidence des variations climatiques :

L’objectif est de rendre les années comparables entre elle, quelle que soit la rudesse de la météo. En ramenant les consommations de chauffage à un climat de référence, caractérisé par les DJU, on supprime ainsi les variations imputables à la rigueur climatique.

Avant d’envisager une rénovation thermique et de s’orienter vers telles ou telles solutions, il convient de récapituler les DJU et sa consommation d’énergie en kWh sur au moins 5 ans pour obtenir une moyenne représentative de la consommation du bâtiment.

  • Calculer les besoins de chauffage et de climatisation d’un bâtiment.
  • Réaliser des estimations de consommations d’énergie thermique pour maintenir un bâtiment confortable en fonction des prévisions climatiques.
  • Répondre aux nouvelles réglementations telles que le Décret Tertiaire :

Le Décret Tertiaire impose aux bâtiments à usage tertiaire ayant une surface de plancher supérieure à 1000 m², une réduction de la consommation énergétique finale ajustée en fonction des variations climatiques… les fameux DJU.

Pour en savoir plus, téléchargez gratuitement notre guide :

guide complet du décret tertiaire

 

JE M’ABONNE À LA NEWSLETTER ENOPTEA

Partager cet article

Dans la même catégorie

L’Energy Management, c’est quoi ?

Définition – L’Energy management, c’est quoi ? L’Energy Management, ou management de l’énergie, est une démarche qui a pour objectif de gérer la ressource en énergie d’une entreprise ou d’une collecti...