Accueil  \  Actu de l'énergie  \  Actualités Energie – Ce qui change au 1er août 2021

Actualités Energie – Ce qui change au 1er août 2021

Actu de l'énergie

Actualités Energie – Découvrez ce qui change sur vos factures d’électricité et du gaz au 1er août 2021 !

Nouveau TURPE, le TURPE 6

Après deux ans de travaux et à l’issue de plusieurs concertations publiques, la CRE a publié les évolutions concernant le tarif d’utilisation des réseaux d’électricité (TURPE 6). Ces nouveaux tarifs seront appliqués à partir du 1er août 2021, pour quatre ans. Sans réelle surprise, ils sont en hausse pour permettre à RTE et Enedis de suivre la cadence imposée par la transition énergétique.

En savoir plus

 

Baisse des taux de CTA pour l’électricité 

L’entrée en vigueur du TURPE 6 au 1er août 2021 entraine une hausse de la part fixe du TURPE. La CTA pour l’électricité, proportionnelle à la part fixe, devait donc mécaniquement augmenter avec le TURPE 6. Afin de compenser cette hausse, le taux de CTA en électricité sera revu à la baisse à compter du 1er août 2021, soit en même temps que le TURPE 6.

Pour connaître les nouveaux taux, c’est par ici.

 

La CRE propose une hausse des tarifs réglementés de vente d’électricité (TRVE) au 1er août 2021

Par délibération du 8 juillet 2021, la CRE propose aux ministres de l’énergie et de l’économie de faire évoluer, au 1er août 2021, les tarifs réglementés de vente d’électricité (TRVE) de :

  • + 0,48 % TTC pour les tarifs bleus résidentiels ;
  • + 0,38 % TTC pour les tarifs bleus professionnels.
Les tarifs dits « bleus » s’adressent aux consommateurs résidentiels, ainsi qu’à certains professionnels*, dont la puissance souscrite est inférieure ou égale à 36 kVA. Cette évolution représente une hausse d’environ :
  • 4 €/an sur la facture d’un client résidentiel
  • 6 €/an pour un client professionnel.

* Les clients professionnels employant moins de 10 personnes et dont le chiffre d’affaires, les recettes ou le total de bilan annuel n’excèdent pas 2M€, sont éligibles aux TRVE.

En savoir plus

 

Pourquoi une hausse des TRVE ?

Le niveau moyen des TRVE est déterminé selon la méthodologie dite « par empilement des coûts ». L’évolution au 1er août 2021 reflète principalement la hausse de la composante d’acheminement des TRVE à la suite de l’entrée en vigueur du nouveau tarif d’utilisation des réseaux publics d’électricité, dit TURPE 6, au 1er août 2021. Enfin, l’évolution proposée prend en compte la réévaluation de la composante de rattrapage des tarifs relative aux montants non couverts en 2019. Ce rattrapage sera ainsi soldé au 31 décembre 2021.

La proposition de la CRE a vocation à s’appliquer le 1er août 2021. Les ministres de l’énergie et de l’économie ont toutefois la possibilité, dans un délai de trois mois, de s’opposer à la proposition de la CRE et de lui demander, le cas échéant, d’en formuler une nouvelle.

 

Hausse des TRV du gaz 

Au 1er août 2021, les tarifs réglementés hors taxe d’Engie augmenteront de 5,3 % par rapport au barème en vigueur applicable depuis le 1er juillet 2021.

Cette hausse est de :

  • +1,6 % pour les clients qui utilisent le gaz pour la cuisson,
  • +3,3 % pour ceux qui ont un double usage, cuisson et eau chaude,
  • +5,5 % pour les foyers qui se chauffent au gaz.

 

Dans le prolongement de la tendance observée les mois précédents, cette hausse s’explique par la reprise économique mondiale et par une forte augmentation des prix du gaz sur le marché mondial, due à :

  • une demande et des prix très élevés en Asie qui en font un marché attractif pour absorber l’offre mondiale de GNL ;
  • la forte demande pour les stockages européens, qui ont été fortement sollicités cet hiver et dont le remplissage a été lent au printemps à cause des températures en-dessous des normes saisonnières ;
  • la hausse du prix des quotas d’émission de CO2 et du charbon en Europe, qui fait augmenter la consommation de gaz pour la production d’électricité au détriment du charbon ;
  • des opérations de maintenance en mer du Nord auxquelles se sont ajoutés divers incidents, qui entraînent une réduction des importations de gaz norvégien en Europe.

 

Partager cet article

Dans la même catégorie