Accueil  \  Actu de l'énergie  \  Tarifs réglementés d’électricité : vers un nouveau mode de calcul ?

Tarifs réglementés d’électricité : vers un nouveau mode de calcul ?

Actu de l'énergie

François de Rugy, le ministre de la Transition écologique, a déclaré vendredi 26 avril 2019, que les tarifs réglementés de vente d’électricité (TRVE) seraient calculés différemment d’ici 2020. Il souhaite inclure davantage le coût du nucléaire dans la production d’électricité.

 

Du changement pour les TRVE

Après l’annonce d’une hausse des TRVE de 5,9 % en février 2019, le ministre de la Transition écologique a déclaré sur CNews, qu’un nouveau mode de calcul est à prévoir concernant les TRVE de l’an prochain.

En savoir plus sur la hausse des TRVE 

 

Mis en place en 2010, le système de calcul ne prend aujourd’hui pas suffisamment en compte le coût du nucléaire dans la production d’électricité. François de Rugy explique que « Le mode de calcul actuel ne nous satisfait pas, il ne permet pas de faire profiter aux Français notamment du fait qu’il y a l’énergie nucléaire qui, elle, est à coûts relativement constants pour les centrales anciennes ».

Le ministre évoque ici le dispositif de l’ARENH (Accès Régulé à l’Energie Nucléaire Historique) mis en place en 2010. Ce dispositif oblige EDF à vendre jusqu’à un quart de sa production aux fournisseurs alternatifs à un tarif régulé de 42 euros le mégawattheure. Ce tarif fait concurrence au prix du marché de gros qui est parfois bien supérieur au tarif fixe de l’ARENH.

 

Vers un nouveau mode de calcul pour les TRV du gaz ?

Probablement pas. En effet, il y a quelques jours le gouvernement annonçait la suppression progressive des tarifs réglementés du gaz d’ici 2023. Une modification du mode de calcul avant une suppression est donc peu plausible.

En savoir plus la fin des TRV du gaz 

 

je m’abonne à la newsletter enoptea

Partager cet article

Dans la même catégorie