Accueil  \  Actu de l'énergie  \  Qu’est-ce que le plan de sobriété énergétique ?

Qu’est-ce que le plan de sobriété énergétique ?

Actu de l'énergie

Avec l’accélération du changement climatique et le conflit ukrainien, la transition énergétique de la France est plus que jamais la priorité. Dans ce contexte, la Première ministre, Elisabeth Borne et la ministre de la Transition énergétique, Agnès Pannier-Runacher, ont annoncé un plan de sobriété énergétique.

Le plan de sobriété énergétique

Annoncée, fin juin 2022, l’idée d’un « plan de sobriété énergétique » a été confirmée par le président, Emmanuel Macron, lors de son intervention du 14 juillet. L’objectif est de réduire les consommations d’énergie de la France de -10% sur les deux prochaines années par rapport à 2019.

En février dernier, Emmanuel Macron avait déjà annoncé que la stratégie énergétique française se repose sur quatre piliers :

  • la sobriété énergétique, c’est-à-dire consommer moins
  • l’efficacité énergétique, c’est-à-dire consommer autrement
  • l’accélération du développement des énergies renouvelables (EnR)
  • la relance de la filière nucléaire française.

 

Plusieurs groupes de travail par secteur

Dans ce cadre, des groupes de travail sur la sobriété énergétique ont été lancés autour de plusieurs secteurs :

  • État exemplaire (première réunion le 29 juin 2022)
  • Entreprises et organisation du travail (première réunion le 1erjuillet 2022)
  • Établissements recevant du public et surfaces commerciales (première réunion le 6 juillet 2022)
  • Logement (première réunion le 27 juillet 2022)
  • Numérique et télécommunications (première réunion le 28 juillet 2022)
  • Collectivités territoriales (première réunion le 28 juillet 2022)
  • Sports (première réunion le 30 août 2022)
  • Transports (première réunion le 6 septembre 2022)
  • Industrie (première réunion le 7 septembre 2022)

Les résultats de la concertation, ainsi que les propositions de mesures opérationnelles, seront rendus publics à la fin du mois de septembre.

 

Le plan de sobriété plus que jamais nécessaire

Les gestionnaires de réseaux d’électricité RTE et de gaz GRTgaz ont rappelé dernièrement qu’il y avait un risque de tension accru sur le système électrique mais maîtrisable avec une forte baisse de consommation. En effet, exceptionnellement cette année, la période de vigilance commence dès l’automne et s’étend désormais sur plusieurs mois. Dans son étude prévisionnelle, RTE n’envisage que quelques signaux EcoWatt rouge (système électrique très tendu) sur les six mois de l’hiver dans la très grande majorité des situations. Lorsque le système électrique est très tendu, le risque de coupure ne peut pas être totalement exclu mais il pourrait être évité en baissant la consommation nationale de 1 à 5 % dans la majorité des cas, et jusqu’à 15 % dans les situations météorologiques les plus extrêmes.

RTE rappelle également qu’en aucun cas, la France ne court un risque de « black-out », c’est-à-dire de perte de contrôle totale du système électrique. RTE dispose de moyens de sauvegarde du système électrique appropriés et proportionnés en fonction de l’ampleur d’un éventuel déséquilibre.

 

Pour rappel, le gouvernement a déjà mis en place des lois allant vers la sobriété énergétique comme le Décret Tertiaire, qui impose aux bâtiments tertiaires de +1000 m2 d’atteindre des objectifs de réduction de consommation d’énergie d’ici 2030, 2040 puis 2050.

 

Partager cet article

Dans la même catégorie