Accueil  \  Actu de l'énergie  \  Le relèvement du plafond de l’ARENH pourrait être bloqué

Le relèvement du plafond de l’ARENH pourrait être bloqué

Actu de l'énergie

En janvier, le gouvernement a annoncé des nouvelles mesures exceptionnelles pour limiter la hausse de l’électricité. En effet, le relèvement du plafond de l’ARENH à 120 TWh était envisagé. Pour retrouver les nouvelles mesures prises par le gouvernement, c’est juste ICI.

Mais le 11 février dernier, le Conseil Supérieur de l’Energie (ou CSE) a rendu son verdict sur la question. Ce dernier serait finalement en défaveur de l’augmentation du volume d’électricité vendu aux fournisseurs par EDF.

Pourquoi le CSE est-il défavorable au relèvement du plafond de l’ARENH?

La décision de la relève de l’ARENH était déjà une décision qui divisait. Le but de cette augmentation était de protéger les consommateurs en réduisant la part achetée à prix fort sur les marchés de gros.

Mais alors pourquoi le CSE est-il défavorable à cette décision ?

A l’origine du mécontentement depuis l’annonce gouvernementale, nous trouvons les syndicats. Pour eux, cette mesure serait en désaccord total avec les impératifs d’investissements nécessaires dans la transition écologique. Ces derniers s’inquiètent aussi pour le géant électrique. En effet, le plafond actuel représente déjà plus de 25% de la production de l’entreprise EDF et ses gains servent en partie à l’entretien du parc nucléaire (s’élevant pour l’instant à 56 réacteurs).

 

Bruno Le Maire, ministre de l’économie et des finances, avait même affirmé « qu’avec la révision du plafond de l’ARENH, la vente de l’excédent électrique du leader aux fournisseurs alternatifs coûterait près de 8 milliards d’euros ». Cette somme représente donc un trop manque à gagner pour les investisseurs.

 

Quel impact l’avis du CSE va-t-il avoir ?

Pour l’instant, le gouvernement n’a pas encore rendu sa décision finale. Bien que ce dernier doive tenir compte de l’avis du CSE, il reste une instance seulement consultative. Leur position n’affectera donc peut-être pas la décision des autorités publiques.

 

La question de l’évolution de la relève de l’ARENH reste donc d’actualité. Le gouvernement pourrait tenir compte de l’avis du Conseil Supérieur de l’Energie et ainsi revenir sur sa décision.

[Mise à jour : 14/03/2022]

La question était en pleine discussion et le gouvernement français a finalement tranché. La mise en œuvre des 20 TWh supplémentaires de l’ARENH aura bien lieu au 1er avril 2022. Il faudra attendre mercredi 16 pour en savoir plus. En effet, c’est à cette date que les fournisseurs d’énergie communiqueront auprès de leurs clients.

 

Si vous souhaitez en savoir plus sur la décision prise, cliquez ICI

JE M’ABONNE À LA NEWSLETTER ENOPTEA

Partager cet article

Dans la même catégorie