Accueil  \  Actu de l'énergie  \  La France livre du gaz à l’Allemagne pour la première fois

La France livre du gaz à l’Allemagne pour la première fois

Actu de l'énergie

Pour la première fois, la France a commencé à acheminer directement du gaz à l’Allemagne, via une interconnexion située en Moselle. En échange, Berlin a promis de fournir de l’électricité à Paris, fragilisé par une production nucléaire en baisse.

La France livre du gaz à l’Allemagne pour la première fois

Face à la diminution des livraisons de gaz russe à l’Europe et afin de renforcer la sécurité d’approvisionnement des deux pays, un accord de solidarité réciproque entre la France et l’Allemagne avait été annoncé le 5 septembre 2022. La France s’est ainsi engagée à renforcer son interconnexion gazière avec l’Allemagne afin de pouvoir lui livrer du gaz en prévision de l’hiver 2022/2023 en échange d’optimiser les capacités d’exportation d’électricité vers la France. C’est un symbole de la « solidarité européenne » pour surmonter la crise énergétique.

Alors comme convenu, la France a commencé, ce jeudi, à acheminer du gaz vers l’Allemagne. La commercialisation des premiers flux physiques de gaz odorisé s’est opérée à hauteur de 31 GWh/j. Le niveau de cette capacité, évalué tous les jours en fonction des conditions de réseau, sera au maximum de 100 GWh/j. En ordre de grandeur, cela correspond à la puissance de quatre tranches nucléaires ou à l’équivalent de 10% de ce que la France reçoit chaque jour en GNL dans ses quatre terminaux méthaniers, selon GRTGaz.

 

Un tournant historique

L’unique point d’interconnexion existant entre la France et l’Allemagne à Obergailbach avait été conçu à l’origine pour fonctionner de l’Allemagne vers la France. C’est donc la première fois que la France va livrer du gaz à l’Allemagne. Des adaptations techniques ont donc été nécessaires pour inverser le sens de fonctionnement de l’interconnexion et rendre le flux France vers Allemagne effectif.

 

Pourquoi les Etats européens sont-ils reliés par des interconnexions ?

Sur le réseau électrique, plus de 400 interconnexions relient les Etats européens entre eux. Cela leur permet d’échanger du gaz et de l’électricité afin d’assurer leur sécurité d’approvisionnement en énergie. Elles sont essentielles en cas de crise géopolitique, lorsqu’un pays est confronté à un incident technique sur sa production nationale ou simplement en fonction de leurs besoins qui sont très différents suivant les pays.

La France possède environ 50 liaisons transfrontalières, qui lui permettent d’échanger de l’électricité avec la Grande-Bretagne, la Suisse, l’Italie, l’Espagne, l’Allemagne et le Benelux (Belgique, Pays-Bas, Luxembourg). Jusqu’à l’an dernier, l’Hexagone était le premier exportateur européen net d’électricité.

Sur le gaz, la situation est totalement opposée puisque la France importe la quasi-totalité du gaz consommé sur son territoire.

 

Partager cet article

Dans la même catégorie