Audit énergétique : ce qu’il faut savoir  

Les grandes entreprises ont l’obligation de réaliser tous les 4 ans un audit énergétique. Il permet d’établir un diagnostic, mais également des recommandations dans le but d’améliorer l’efficacité énergétique des entreprises et d’optimiser les consommations d’énergie.  
Chayma

Chayma

Enoptea

1. L’audit énergétique, qu’est-ce que c’est ?  


Un audit énergétique est une analyse méthodique du bâtiment, de ses usages et de ses consommations énergétiques. Il a pour fonction d’identifier les potentielles améliorations de la performance énergétique de l’entreprise. Un plan d’action est proposé suite au diagnostic.  
 

On observe en moyenne que les entreprises ont un potentiel d’économie d’énergie d’au moins 20% .

 

 

2. Les objectifs    


L’audit énergétique est un moyen d’identifier les sources d’économies d’énergie dans l’entreprise.  
 L’objectif est donc de mettre en place un diagnostic clair sur les mises en conformité à adopter ainsi que les améliorations du système de gestion de l’énergie.  

En général, l’audit énergétique mène le plus souvent à une mise en conformité. Cependant, depuis la loi ELANdu 10 avril 2020, les entreprises du tertiaire sont contraintes à réduire leur consommation d’énergie de 40%. 

 

 

3. Qui est concerné ?  


Les entreprises soumises à l’audit énergétique réglementaire, sont celles avec un effectif supérieur à 250 personnes. Une entreprise ayant un chiffre d’affaires supérieur à 50 millions d’euros devra effectuer un audit énergétique tous les 4 ans, également pour celles avec un total bilan supérieur à 43 millions d’euros sur 2 années consécutives.
 

À  savoir que les entreprises ayant reçu la certification ISO 50 001 sur plus de 80% de leurs factures énergétiques sont exemptées. En effet, cette certification ISO vise à engager l’entreprise à respecter un ensemble de mesures, qui permettent une meilleure gestion ainsi que de vraies économies d’énergie.  

Téléchargez notre livre blanc sur l'audit énergétique

 

 

4. Comment se déroule un audit énergétique ?  


Voici les 5 étapes  :

  • Définir le périmètre de l’audit   
  • Collecter les données énergétiques   
  • Analyser les données et détecter les pertes d’économie d’énergie   
  • Evaluation financière des pistes d’améliorations, des économies réalisables et du temps de retour sur investissement   
  • Rédaction du rapport d’audit avec le plan d’action inclus   

 

 

5. Explication


Dans un premier temps, une visite ponctuelle sur site est établie, avec un recueil des données bâtimentaires et analyse technique sur les données.  
 Grâce à des campagnes de mesure, il est possible d’investiguer sur la répartition de la consommation d’énergie sur les différents équipements consommateurs.   

Ce qui permet dans un deuxième temps, de mettre en place un plan d’économies d’énergies chiffré et priorisé, accompagné d’un pourcentage d’économie globales envisageable. Il permet de mettre en place des actions à plus ou moins long terme.   

 

 

6. Y a-t-il des sanctions pour les entreprises qui ne respectent pas l’obligation d’audit énergétique ?   


Une entreprise concernée qui ne respecte pas cette obligation est sanctionnée. Elle risque une sanction financière de 2% du chiffre d’affaires HT (calculé sur le dernier exercice clôturé), en cas de récidive, celle-ci pourra atteindre 4% du chiffre d’affaires HT.  
 

Si vous êtes intéressés par notre accompagnement,
contactez un de nos experts en cliquant ici.

Partager :
Publié le 08/02/2023

S'abonner à la newsletter Enoptea