Actu de l'énergie

Suite aux polémiques Linky, le service public met en place un formulaire de mesure d’exposition aux champs électromagnétiques

Compteur Linky ERDF Enoptea

Si vous êtes en France depuis 2015, vous n’avez pas pu manquer la polémique liée aux installations Linky. En réponse à ce problème qui ne cesse de prendre de l’ampleur, l’état a mis en place un formulaire de demande de mesure d’exposition aux champs électromagnétiques. 

Depuis le 1er décembre 2015, Enedis (ex ERDF) a commencé à mettre en place les compteurs communiquants Linky dans toute la France. Pour rappel, celui ci envoie et reçoit des informations sur vos consommations d’électricité. Il communique en permanence avec le gestionnaire de réseau. Les pays européens ont l’obligation de mettre ces systèmes en place et l’installation en France est prévue entre 2015 et 2021.

 

1. Qu’est ce qu’on reproche à Linky? 

 

Au fil des années, plusieurs problèmes ont été avancés.

  • L’intrusion de la vie privée : En connaissant les données de consommation des entreprises, on sait exactement quand elles produisent mais aussi, quand les gens travaillent et ce qu’ils font.
  • Les risques d’incendies : 8 compteurs ont été la cause d’incendies sur les 300 000 Linky installés. Selon ERDF, ces incidents ne sont pas uniquement le fait de compteurs Linky et auraient tout à fait pu advenir sur d’autres types de compteurs traditionnels.
  • Les ondes cancérigènes? Le linky est muni de la technologie de Courants Porteurs en Ligne (CPL) qui permet de connecter des objets à internet en ne passant que par les fils électriques. Les radiofréquences émises par ce type de technologie inquiètent les associations de consommateurs qui craignent des effets néfastes du compteur sur la santé. En effet, il transmet les données qu’il aura récoltées par radiofréquences et c’est précisément sur ce point que les détracteurs s’insurgent. Le Centre international de recherche sur le cancer et l’OMS ont classé les ondes électromagnétiques des radiofréquences dans la catégorie des cancérogènes potentiels. Enedis a établi plusieurs règles et différentes normes visant à neutraliser tout risque potentiel. Le compteur Linky répond à ces exigences afin de ne prendre aucun risque pour la santé des consommateurs. Notons également que l’émission des données rassemblées par Linky ne durera que quelques secondes par nuit, entre minuit et 6h du matin. De plus, les compteurs ne sont généralement pas installés dans les lieux de vie, mais davantage là où ils peuvent rester discrets (dans le garage ou dans un placard en général).
  • Le coût: Le gestionnaire de réseau a été très clair à ce sujet : « Lors du remplacement, ni le compteur, ni sa pose, ne seront facturés au client ». Pourtant il n’est pas gratuit. Sur les 140€ estimés par compteur, le déploiement est compensé par les gains. Enedis n’a en effet plus besoin d’envoyer de techniciens grâce à ce nouveau compteur. La plupart des opérations courantes, comme l’ouverture du compteur ou le relevé de compteur, se feront pas télé-manipulation.
  • L’utilité de Linky

 

2. Les réponses à ce jour

 

La CRE (Commission de Régulation de l’énergie) a été la première à réagir en publiant un communiqué de presse au mois de mars 2018. Celui-ci rappelle que:

« Ils (les compteurs Linky) rendent possible la réduction de la consommation d’énergie, le développement de nouveaux services énergétiques, l’émergence de nouveaux acteurs et l’optimisation des coûts des réseaux et de leur performance. Sur le coût de ce projet, le Président de la CRE élève le ton pour rappeler que son financement sera totalement neutre pour les clients grâce aux nombreux gains que ces compteurs permettront, notamment pour maîtriser la demande d’énergie : au global, leur facture n’en sera pas affectée.

« Quant aux données personnelles recueillies par LINKY, il vaut mieux que ce soit par le service public sous le contrôle d’une autorité comme la CNIL, (ainsi pour l’amélioration du service public) que par de grands acteurs du numérique qui d’ailleurs les exploitent déjà » déclare Jean-François CARENCO, Président de la CRE « Se priver de ces compteurs « nouvelle génération », c’est refuser les mécanismes fondamentaux à la transition énergétique »

Pour répondre aux inquiétudes des consommateurs, l’état à mis en ligne depuis fin mai un formulaire de demande de mesure de l’exposition aux ondes électromagnétiques. Il permet à toute personne qui le souhaite de demander gratuitement une mesure de l’exposition aux ondes électromagnétiques soit dans les locaux d’habitation, soit dans des lieux accessibles au public. Il n’est pas applicable pour les ondes émises par les lignes électriques, notamment les lignes à haute tension.

Le formulaire doit être impérativement signé par un organisme habilité (collectivités territoriales, associations agréées de protection de l’environnement, fédérations d’associations familiales…), puis adressé par le demandeur à l’Agence nationale des fréquences, qui instruit la demande et dépêche un laboratoire accrédité indépendant pour effectuer la mesure. Vous pourrez  le télécharger ici.

Céline Versavaud

Author Céline Versavaud

More posts by Céline Versavaud