Accueil  \  Actu de l'énergie  \  Refonte du DPE le 1er juillet 2021 : quels ont été les changements ?

Refonte du DPE le 1er juillet 2021 : quels ont été les changements ?

Actu de l'énergie

Prérequis : Qu’est-ce que le DPE ?

 

Le diagnostic de performance énergétique, ou « DPE », est le document de référence qui évalue la performance énergétique d’un logement ou d’un bâtiment et se traduit notamment à travers des étiquettes énergie. Le DPE fait l’objet d’une refonte dès le 1er juillet 2021 qui le rendra plus fiable, plus lisible, et permettra de mieux tenir compte des enjeux climatiques.

Pourquoi cette refonte du DPE ?

Le DPE actuel bénéficie d’une confiance très relative de la part des français et des acteurs du secteur puisqu’il repose parfois sur des données lacunaires : sa méthodologie de calcul dépend de la date de construction des logements et s’appuie dans certains cas sur l’analyse des factures d’énergie du logement, factures qui dépendent autant des habitudes du ménage, de son occupation récente que du logement en tant que tel.

Tout en respectant la méthodologie, des DPE différents peuvent attribuer des étiquettes différentes pour des logements pourtant identiques et il existe également des DPE sans étiquettes dits « DPE vierges » lorsqu’aucune facture n’est disponible. Les DPE vierges représentent même près de 20 % des DPE réalisés !

 

Qu’est-ce qui a changé au 1er juillet 2021 ?

  • Méthodes de calcul :

La nouveau DPE vise à être plus fiable : la méthode de calcul du DPE a été unifiée pour tous les logements, en éliminant la méthode dite « sur facture » : le DPE s’appuie désormais uniquement sur les caractéristiques physiques du logement comme le bâti, la qualité de l’isolation, le type de fenêtres ou le système de chauffage, et utilise des données d’entrée plus fiables. De plus, la nouvelle méthode intègre de nouveaux paramètres qui fourniront une évaluation plus représentative de la performance du bâtiment : consommations énergétiques en matière d’éclairage et d’auxiliaires, mise à jour des scénarii météorologiques, prise en compte des équipements les plus récents ou encore calcul thermique amélioré.

 

  • DPE devient opposable juridiquement

Le DPE sera rendu opposable au 1er juillet 2021, au même titre que les autres diagnostics du bâtiment, comme ceux relatifs à l’état des installations électriques ou à la présence d’amiante ou de plomb. L’opposabilité du DPE rendra plus solide l’adossement à l’étiquette énergie de dispositions réglementaires (comme l’interdiction de location des logements les plus énergivores via la définition de la décence d’un logement) ou d’aides spécifiques.

 

  • Design du document

Le design du document a été revu afin de le rendre plus lisible, plus communicant et plus simple à comprendre pour les usagers. Il insistera sur les actions de rénovation énergétique à entreprendre en priorité et proposera des scénarii de travaux, de manière compréhensible et pédagogique pour les propriétaires. Surtout, pour plus de transparence, un indicateur mentionnera explicitement une évaluation de la facture énergétique théorique du logement, sous forme de fourchette. Cet indicateur sera d’affichage obligatoire sur les annonces immobilières à partir du 1er janvier 2022.

 

  • Informations supplémentaires

Au-delà de ces éléments, le nouveau DPE constituera aussi un document technique plus complet. Il contiendra des informations supplémentaires, par exemple sur le confort d’été, la qualité de ventilation, la qualité de l’isolation ou même la répartition des déperditions thermiques dans le logement. Ces éléments permettront aux usagers, propriétaires, locataires, acquéreurs d’avoir une vision plus claire de l’état du logement ou du bâtiment. Le DPE comportera également des recommandations, qu’il s’agisse de travaux de rénovation ou de bons usages du logement. Il donnera une estimation du coût des travaux à entreprendre suivant deux niveaux d’ambition (travaux prioritaires et travaux permettant d’aller vers un logement performant).

 

  • Révision des seuils

Les seuils des étiquettes seront désormais calculés en fonction de deux facteurs : l’énergie primaire mais également les émissions de gaz à effet de serre. Les seuils de chaque classe énergétique seront donc des « double seuils », un logement étant classé selon sa plus mauvaise performance, en énergie primaire ou en gaz à effet de serre.

 

Quel est le calendrier de mise en œuvre ?

La refonte du DPE est entrée en vigueur le 1er juillet 2021. Les DPE réalisés avant cette date et dans la limite de leur validité actuelle (10 ans) pourront néanmoins encore être utilisés pour conclure des ventes ou des baux immobiliers pendant une phase transitoire qui durera jusqu’au 31 décembre 2024.

Ainsi, à partir du 1er janvier 2025, les derniers DPE réalisés selon l’ancienne méthode auront disparu du marché et ne pourront plus être utilisés.

 

JE M’ABONNE À LA NEWSLETTER ENOPTEA

Source : www.ecologie.gouv.fr

Partager cet article

Dans la même catégorie