Accueil  \  Décodage  \  2/4 : Quelles actions mener avec vos données énergies ?

2/4 : Quelles actions mener avec vos données énergies ?

Décodage

Après avoir collecté vos données énergies auprès des fournisseurs et des gestionnaires de réseaux, il est temps de réaliser des actions concrètes.

Quelles actions mener, quand et dans quel ordre ?

A partir des données de facturation et de consommation fine, vous pouvez suivre l’efficacité énergétique de vos bâtiments, leurs coûts et les budgets ou la facturation. Cependant, au-delà d’un certain nombre de PDL/PCE et sans collecte automatique, il est tout simplement impossible que les analyses soient systématiques, justes et optimales. Si vous passez votre temps à collecter les données auprès de vos fournisseurs et à tenter d’analyser des fichiers/tableurs (excel), il devient très difficile au-delà même d’une cinquantaine de PDL/PCE d’avoir le temps nécessaire pour mener des actions, suivre le résultat de ces actions, détecter des erreurs de facturation, surveiller des dérives de consommations, ajuster des puissances, etc.

Les optimisations de puissance souscrite par exemple doivent se faire si la profondeur d’historique de données est suffisante (12 mois glissants). Optimiser certains sites une fois par an mais sans cohérence par rapport à l’historique des données et par rapport au bâtiment en lui-même (travaux de rénovation, changement d’équipements énergivores, éclairage…) ne sert pas à grand-chose, cela pourrait même avoir l’effet inverse et vous coûter davantage. Il est donc préférable de se doter d’un outil intelligent qui vous indique quand il est pertinent de mener des actions et éventuellement croiser cela avec l’historique de gestion technique, de rénovations passées, en cours ou à venir pour tel ou tel site. Sans ressource interne supplémentaire et sans que cela ne vous prenne plus de temps, vous allez ainsi récupérer l’historique suffisant pour mener des actions efficaces.

Dès que vous commencez à utiliser notre plateforme de gestion de l’énergie, les économies détectées et les optimisations à mener en priorité vous sont indiquées (par exemple, si vous venez de changer de fournisseur en année n-1 ou n-2, l’historique de facturation du fournisseur précédent est intégré grâce à l’automatisation de la collecte).

L’automatisation de la collecte va permettre de coordonner plus facilement les actions car elle intervient si besoin en parallèle des démarches d’efficacité énergétique existantes. Elle complète et renforce l’efficacité d’éventuelles actions et permet de mesurer les résultats de certaines actions antérieures au déploiement de la solution et d’en prévoir de nouvelles en vous indiquant à quelle date cela sera nécessaire.

La collecte automatique va garantir une continuité opérationnelle, en cas d’évolution dans vos équipes, puisque vous bénéficiez d’un outil facilement transmissible, avec très peu d’interruption dans le suivi car la collecte se poursuit en dépit des changements internes.

Le coût d’un outil de management de l’énergie est amorti d’autant plus rapidement s’il repose sur la collecte automatisée. Il est préférable de déléguer cet import automatisé à des éditeurs de logiciels dont c’est le métier car les imports en masse peuvent s’avérer chronophage et source de problème dans votre routine opérationnelle, en particulier si vous changez de fournisseurs d’énergie.

En effet, les « moulinettes » qui consistent à importer soi-même en masse des données énergies supposent de gérer en amont toute une saisie et une vérification des données transmises par un tiers alors que grâce au machine to machine et au monitoring qui vérifient la fiabilité des données, le pourcentage de données incomplètes ou erronées diminue considérablement.

 

De fait, l’automatisation enraye la saisie manuelle et réduit le nombre d’étapes intermédiaires pour vous créer un accès aux données directes, compréhensibles et efficacement exploitables.

Lire la suite : Comment se déploie la collecte automatique de vos données énergies ?

 

Ecrit par Caroline Soyez-Petithomme, Business Developer B2B.

 

je m’abonne à la newsletter enoptea

Partager cet article

Dans la même catégorie

10.10.19 Décodage

Contexte du marché de l’énergie en 2018

Après un recul pendant le premier trimestre, l’année 2018 s’est caractérisée, dans la continuité de l’année 2017, par une progression forte et régulière des cours des matières premières. Un renverseme...