Accueil  \  Actu de l'énergie  \  La PPE et la SNBC ont été adoptées le 23 avril 2020

La PPE et la SNBC ont été adoptées le 23 avril 2020

Actu de l'énergie

La programmation pluriannuelle de l’énergie (PPE) pour 2019-2028 a été adoptée par décret le 23 avril 2020. Son adoption était initialement attendue fin 2018, mais ce texte aux multiples implications aura pris beaucoup de retard.

Un second décret, visant l’adoption de la stratégie nationale bas-carbone (SNBC), a également été publié jeudi. Celle-ci fixe comme objectif la neutralité carbone de la France à l’horizon 2050.

Ces deux textes auront des conséquences concrètes dans la vie des Français – fermeture des centrales à charbon en France, circulation de plus d’un million de voitures électriques, remplacement d’un million de chaudières fioul… – et permettront de réduire de manière globale les émissions de gaz à effet de serre.

Qu’est-ce que la PPE ?

La PPE est la trajectoire énergétique de la France pour ces 10 prochaines années. Ce texte prévoit notamment la diversification du mix électrique afin de ramener la part du nucléaire à 50% en 2035, de porter la part des énergies renouvelables à 33% en 2030 et de réduire de 40% la consommation d’énergies fossiles en 2030.

Sur le fond, la PPE reprend pour l’essentiel le texte qui avait déjà été rendu public et mis en consultation. Il ne diverge que sur quelques mesures techniques portant sur les réseaux de chaleur (avec une sortie accélérée du charbon) et le photovoltaïque, selon le ministère de la Transition écologique et solidaire.

 

Quelques objectifs

  • Réduction des consommations énergétiques
  • Développement des filières renouvelables productrices d’électricité : La PPE fixe des objectifs de puissances installées (et non de production d’électricité)
  • Fermetures de réacteurs nucléaires : il est prévu d’arrêter 14 réacteurs nucléaires d’ici à 2035
  • Développement de la production de chaleur et de froid renouvelables et de récupération d’énergie
  • Augmentation du parc de véhicules électriques et hybrides rechargeables en circulation
  • Hausse de production de l’hydrogène dit décarboné

 

La PPE en chiffres

HORIZON 2023

  • 2,5 millions de logements rénovés
  • 10000 chauffages charbon et 1 million de chaudières fioul remplacés par du chauffage à base d’énergies renouvelables ou de gaz haute performance
  • 1,2 million de voitures particulières électriques
  • 20000 camions au gaz en circulation
  • 9,5 millions de logements chauffés au bois avec un appareil labellisé
  • 3,4 millions de logements raccordés à un réseau de chaleur

HORIZON 2028

  • Réduction de 40% de la consommation primaire d’énergies fossiles par rapport à 1990
  • Doublement des capacités de production d’électricité renouvelable
  • Hausse de 40 à 60% de la production de chaleur renouvelable
  • En 2030, baisse de 20% par rapport à 2012, de la consommation finale énergétique en améliorant notre efficacité énergétique dans tous les secteurs (habitat, transport, industrie…)

 

PPE : quel lien avec la stratégie nationale bas-carbone ?

La PPE est une étape clé pour mettre en œuvre la trajectoire définie par la stratégie nationale bas carbone (SNBC) à horizon 2050. Elle adopte, pour le secteur énergétique, les mesures opérationnelles qui permettront, dans les 10 années à venir, de mettre la France sur le chemin de la neutralité carbone. Les deux stratégies sont donc publiées en même temps.

 

Le décret relatif à la SNBC précise, quant à lui, les budgets carbones de la France métropolitaine continentale pour les périodes 2019-2023, 2024-2028 et 2029-2033, « fixés respectivement à 422, 359 et 300 Mt de CO2éq. par an, hors émissions et absorptions associées à l’usage des terres et à la foresterie ».

La SNBC, qu’est-ce que c’est ?

La stratégie nationale bas-carbone (SNBC) est la feuille de route de la France pour réduire ses émissions de gaz à effet de serre. L’ambition à long terme de la France est la neutralité carbone dès 2050. Cela signifie que les émissions nationales de gaz à effet de serre devront être inférieures ou égales aux quantités de gaz à effet de serre absorbées sur le territoire français par les écosystèmes gérés par l’homme (forêts, prairies, sols agricoles…) et certains procédés industriels (capture et stockage ou réutilisation du carbone).

Elle comprend :

  • un objectif de long terme : la neutralité carbone ;
  • une trajectoire pour y parvenir ;
  • 45 orientations couvrant la gouvernance aux échelles nationale et territoriale, tous les secteurs d’activité et des sujets transversaux (empreinte carbone, investissements, l’aménagement du territoire, R&D, éducation et formation). Elle définit le cadre pour engager la transition bas-carbone en France dès aujourd’hui.

 

Les objectifs

  • Décarboner la production d’énergie
  • Réduire de moitié les consommations d’énergie
  • Réduire les émissions non liées à l’énergie
  • Augmenter les puits de carbone

HORIZON 2050

  • Transports : zéro émission (à l’exception du transport aérien domestique)
  • Bâtiment : zéro émission
  • Agriculture : réduction de 46% des émissions de gaz à effet de serre par rapport à 2015
  • Industrie : réduction de 81% des émissions de gaz à effet de serre par rapport à 2015
  • Production d’énergie : zéro émission
  • Déchets : réduction de 66% des émissions de gaz à effet de serre par rapport à 2015
Source : www.ecologique-solidaire.gouv.fr

 

je m’abonne à la newsletter enoptea

 

Source : https://www.ecologique-solidaire.gouv.fr/publication-strategie-francaise-lenergie-et-climat-france-confirme-engagement-vers-societe-neutre-en

Partager cet article

Dans la même catégorie

19.05.20 Décodage

Décret Tertiaire : les méthodes de calcul

La semaine dernière, nous vous annoncions que l’arrêté qui définit les conditions de mise en œuvre du décret sur la rénovation énergétique des bâtiments tertiaires était paru. Voici les méthodes de ca...