Accueil  \  Actu de l'énergie  \  Forte hausse du prix de la capacité : vers une hausse des prix de l’électricité ?

Forte hausse du prix de la capacité : vers une hausse des prix de l’électricité ?

Actu de l'énergie

Le 25 juin 2020, s’est tenue la 3ème enchère de capacité pour l’année 2021 et la deuxième pour l’année 2022. Dans les deux cas, les prix sont en forte hausse !

Enchère de capacité pour l’année 2021

Rappel : Pour une année de livraison donnée, plusieurs enchères sont organisées par EPEX Spot pour permettre aux acteurs d’échanger des garanties de capacité spécifiques à l’année de livraison considérée.

Pour l’année 2021, le prix des certificats de capacité a plus que doublé et atteint 47 401 €/MW. A ce jour, le prix moyen des enchères 2021 est porté à 28 706 €/MW. Pour 2020, le prix moyen de référence des enchères de capacité était de 19 458 €/MW.

Enchère de capacité pour l’année 2022

Pour la seconde enchère pour l’année 2022, le prix de la capacité bondi également de 16 641,7 €/MW à 38 966,4 €/MW.

 

Pourquoi le prix de la capacité d’électricité a-t-elle autant augmenté ?

Ces fortes hausses sont dues à la crise du COVID-19 qui a obligé EDF à repousser le calendrier de maintenance de son parc nucléaire entraînant une baisse de la production.

 

Cela va-t-il impacté le prix de l’électricité ?

Oui ! L’envolée des prix des certificats de capacité impactera directement les factures d’électricité des français à la hausse.

A l’inverse, le prix de l’ARENH (Accès Régulé à l’Electricité Nucléaire Historique) devient plus compétitif face au marché car il contient déjà les garanties de capacité associées aux volumes. Donc plus le prix de la capacité augmente (ce qui est le cas actuellement), plus le prix de l’ARENH est compétitif.

 

Mais pourquoi le coût du marché de capacité impacte le prix de l’électricité ?

L’électricité n’étant pas stockable, pour pouvoir garantir la sécurité d’approvisionnement, le mécanisme de capacité a été mis en place en 2017. Les fournisseurs d’électricité doivent prouver qu’ils disposent de suffisamment de moyens de production pour satisfaire les besoins en énergie de leurs clients pendant les périodes de forte consommation grâce à l’achat de « garanties capacité » vendus par les producteurs.

Les fournisseurs répercutent le coût de ce mécanisme au consommateur final.

  • Pour les sites avec une puissance inférieure à 250 kVA : le surcoût par client est déterminé selon le profil de consommation.
  • Pour les sites avec une puissance supérieure à 250 kVA et donc télérelevés : le consommateur paie pour son obligation réelle, selon sa consommation pendant ces périodes de forte consommation.

Quels sont les autres facteurs qui influencent les prix de l’électricité ? 

 

je m’abonne à la newsletter enoptea

Partager cet article

Dans la même catégorie