Accueil  \  Achat d'énergie  \  Energie : qu’est-ce que la liquidité des marchés ?

Energie : qu’est-ce que la liquidité des marchés ?

Achat d'énergie

Suite à l’envolée récente des prix, les marchés de l’énergie se sont confrontés à une faible liquidité. (Si vous souhaitez savoir pourquoi le prix du gaz atteint des records, c’est juste ICI). Mais alors qu’est-ce que c’est concrètement la liquidité des marchés ? On vous explique.

Mais la liquidité des marchés, qu’est-ce que c’est ?

Avant toute chose, il est important de souligner que le terme « liquidité des marché » ne s’applique pas seulement au marché de l’énergie. Il concerne également le marché du pétrole, de la finance, de l’immobilier… 

Ce terme désigne d’abord la capacité d’un actif à être vendu ou à être acheté de manière rapide ; tout cela sans que la transaction n’exerce une grande influence sur le prix.  

Un marché dit « très liquide » est en effet un marché dans lequel les transactions sont réalisées de façon peu coûteuse et plutôt rapidement.  

A contrario, un marché dit « peu liquide » se caractérise par une offre et une demande peu, voire pas, équilibrée. Avec ce dernier, il arrive souvent que les prix augmentent vite. Les prix montent quand l’offre est faible et inversement, ils baissent s’il n’y a pas de demande.  

Exemple de liquidité dans l’énergie : le marché du gaz

Suivant les informations précédentes, le concept de liquidité peut donc être appliqué aux marchés de l’énergie tel que celui du gaz. Dans ce cas, il correspond à la capacité de l’offre du gaz naturel à entrer en concordance avec sa demande sans que les prix n’en soit trop fortement impactés. C’est évidemment un élément plutôt recherché puisque très intéressant surtout sur le plan financier. Au vu des récentes tensions géopolitiques, ayant fragilisé les divers marchés, cette liquidité est d’autant plus travaillée par des négociants et autres traders. 

 

Attention toutefois aux risques ! En effet, les problèmes de liquidité de marchés se transmettent facilement d’un marché à l’autre. Les marchés du gaz, de l’électricité ou encore celui du pétrole étant particulièrement liés, ils peuvent être davantage sujets à ces diverses variations.

 

JE M’ABONNE A LA NEWSLETTER ENOPTEA 

Partager cet article

Dans la même catégorie