Accueil  \  Décodage  \  Comprendre les différents types d’offres pour mieux acheter votre énergie

Comprendre les différents types d’offres pour mieux acheter votre énergie

Décodage

Être capable de comprendre et de comparer toutes les offres de contrats énergétiques pour professionnels sur le marché permet de déterminer l’offre la plus adaptée à votre entreprise.

Dans cet article, vous apprendrez quels sont les différents types d’offres pour les professionnels.

Contexte : les marchés fluctuent tous les jours, d’où la difficulté de maîtriser son budget

Les marchés de gros de l’électricité et du gaz fluctuent tous les jours, ce qui accentue la difficulté de maîtriser son budget énergétique. Par exemple, les personnes qui ont acheté leur électricité il y a deux ans, voient l’intérêt d’avoir acheté en avance puisque les prix ont aujourd’hui augmenté.

Il est donc important de suivre les cours des marchés afin d’analyser les tendances et acheter son énergie au moment propice.

Nous constatons qu’il est souvent moins avantageux d’acheter son électricité en fin d’année. Cela est dû aux baisses des températures et à la hausse de la consommation.

Concernant le gaz, le marché présente une tendance baissière depuis l’hiver 2018, grâce aux volumes de stockage dans les réserves.

Schéma des offres énergétiques

     1. OFFRES A PRIX FIXE :

Les offres à prix fixe engagent le fournisseur de n’augmenter, pendant une durée prédéterminée, ni le prix de l’abonnement, ni celui du kWh HT. Ces offres assurent une visibilité budgétaire pour la durée du contrat, allant généralement de 1 à 3 ans, et permettent de ne pas subir d’éventuelles hausses sur la part fourniture. Certaines offres permettent également de fixer la part acheminement.

 

  • Offre à prix indexé sur les TRV :

Pour les plus faibles consommations, il existe des offres indexées sur les tarifs réglementés d’EDF ou d’Engie (ou des Entreprises Locales de Distribution). La révision des tarifs réglementés de l’électricité a lieu tous les ans, au 1er août. Celle du gaz est tous les mois. Cette offre s’applique aux professionnels ayant peu de sites. C’est une solution simple et cela permet d’être serein.

Les offres à prix indexé s’engagent souvent à réduire le prix du kWh d’électricité par rapport aux tarifs réglementés de vente (TRV) en vigueur, mais il existe également des offres qui sont supérieures aux TRV en échange d’une énergie verte française par exemple.

Attention, ces prix se basent sur le prix du kWh uniquement. Nous rappelons que le prix du kWh ne représente que 30 à 40% de la facture, donc lorsqu’un fournisseur promet 6% d’économies, c’est en réalité 2%.

     2. OFFRES PERSONNALISÉES STANDARDS :

Les offres à prix fixe personnalisées sont proposées lorsque le profil de consommation n’est pas adapté à la grille tarifaire mentionnée précédemment ou parce que le périmètre ou le nombre de sites commencent à être suffisamment conséquents, ce qui va obliger le fournisseur à profiler la consommation globale et à corréler ce profil sur les marchés de gros.

  • Prix fixe personnalisé standard :

En se basant sur EEX (marché de l’énergie européenne) pour l’électricité, les fournisseurs vont pouvoir vous coter en fonction de votre profil, c’est-à-dire, vous donner un prix, qui lui, sera fixe et déterminé en fonction de votre profil de consommation.

Les fournisseurs constituent votre prix en achetant deux produits : le baseload et le peakload, auxquels s’ajoutent leur marge et le coût de commercialisation.

Le même système est appliqué pour le gaz (base PEG), pour une durée de 1 à 3 ans voire 4 à 5 ans (mais plus rare).

 

  • Prix fixe sur cotation personnalisée :

Le principe du prix sur cotation personnalisée est que le fournisseur va « toper » à un moment donné sur le marché de gros pour 1-2-3 années. Cela signifie qu’à partir du moment où vous avez signé, le fournisseur va réserver les volumes correspondant à votre profil sur le baseload (qui va permettre de couvrir vos heures creuses) et le peakload (heures de pointe). Ensuite, le prix ne changera pas pendant la durée du contrat.

 

  •      Offre avec droits ARENH :

Nous rappelons que bénéficier des droits ARENH n’est pas une obligation. Cela offre la possibilité d’avoir une partie de son baseload à 42€/MWh (prix ARENH). Il est parfois plus intéressant de prendre une offre avec de l’ARENH mais ce n’est pas toujours le cas, surtout depuis l’écrêtement de l’année dernière.

  •      Écrêtement des droits ARENH :

Les droits ARENH sont écrêtés lorsque le volume total demandé par les fournisseurs dépasse le plafond de volume fixé par la loi. En l’occurrence, pour 2019, la CRE a indiqué le 29/11/2018 que le total des demandes d’ARENH des fournisseurs dépassait le volume global maximal (soit 132,98 TWh demandés). Par conséquent, et selon les modalités d’écrêtement prévues par la CRE, les volumes d’ARENH demandés devaient être réduits de 24,80 %.

 

     3. OFFRES STRUCTURÉES :

Les offres structurées sont disponibles qu’à partir d’un certain niveau de consommation. Les entreprises consommant moins de 10 GWh d’électricité pour un mono-site n’auront pas accès à ces offres. Elles sont plutôt réservées à de très gros multisites ayant une consommation d’une 30ène ou 100ène de GWh (selon les fournisseurs).

Les offres structurées sont complètement dépendantes des marchés. Elles permettent de fixer les prix et diluer les risques de « toper » un prix de manière fixe par rapport au marché.

En effet, on a vu précédemment que les marchés sont très volatils et qu’il peut y avoir des amplitudes importantes. C’est pourquoi, si vous avez le malheur d’acheter sur un pic pour X raison, vous aurez la possibilité de diluer ce risque en achetant en plusieurs fois : en achetant maintenant au fournisseur une formule de fixation et plus tard « toper » à 3-4-5 moments différents votre prix. Ce sera le prix pondéré qui sera pris en compte.

 

  • En achat clic :

Cotation personnalisée par clic :

L’idée c’est de pouvoir définir, lors d’un appel d’offre préalable avec les fournisseurs, différentes formules qui vont permettre de modéliser votre profil d’achat pour pouvoir ensuite suivre les marchés et acheter à différents moments. La pondération de ces prix formera le prix de fourniture final.

Généralement, l’objectif est d’acheter son énergie avant l’hiver afin d’éviter une hausse des prix, pour ensuite bénéficier de sa fourniture en janvier.

En fonction des fournisseurs, le client peut avoir le choix de faire entre 3 et 6 clics, ce qui permet de bien pondérer le prix et d’être d’autant plus en lien avec le marché et de ne pas avoir de mauvaises surprises. Mais cela nécessite du temps et une expertise.

Vous avez la possibilité de déléguer ou de mandater un tiers ou le fournisseur lui-même, pour acheter votre énergie. Vous définissez alors des seuils pour que les achats qui sont faits soient en lien avec votre stratégie et vos objectifs. C’est pourquoi il est nécessaire d’avoir les ressources internes ou externes qui peuvent vous accompagner tout au long du processus.

L’avantage de passer par un fournisseur pour acheter son énergie en lui mandatant des objectifs, c’est que ce dernier a accès aux valeurs intradays des marchés de l’énergie. Cela lui offre la possibilité de « toper » un prix qui serait atteint en pleine journée alors que lorsqu’on fait des achats par clic, on se base toujours sur le prix de la veille (prix de clôture), ce qui limite le choix et il y a donc moins de possibilité d’atteindre des prix plus compétitifs.

Exemple de seuils

Focus offres SWAP EDF et Engie :

Prérequis : avoir signé une offre à prix fixe (fixée en une seule fois ou par plusieurs clics).

  • ENGIE : Offre « SWAP revente ARENH » : c’est pouvoir bénéficier a priori (avant le début de fourniture) du bénéfice de la revente de ses droits ARENH par rapport au baseload.

Avant l’année de fourniture, on a la possibilité d’exercer le SWAP, c’est-à-dire, de revendre ses droits ARENH à un moment choisi. Cela permet de pouvoir récupérer la différence entre le prix de vente et le prix de baseload au moment où le SWAP est fait et le montant de l’ARENH.

 

  • EDF : Offre avec option « Min ARENH » : c’est pouvoir bénéficier a posteriori (en fin de période de livraison) de ses droits ARENH si cela est plus favorable que l’achat à prix de marché.

EDF va regarder après l’année de fourniture si la souscription à l’ARENH, en intégrant l’obligation de capacité, aurait été plus avantageuse financièrement qu’un sourcing 100% marché. Si c’est le cas, EDF vous rembourse la différence.

 

A retenir :

Plus les offres sont structurées, plus il est nécessaire d’avoir de l’expertise ainsi que du temps. Néanmoins, ces offres présentent plus d’opportunités.

 

je m’abonne à la newsletter enoptea

Partager cet article

Dans la même catégorie

21.11.19 Décodage

Qu’est-ce que l’OPEP ?

L'Organisation des Pays Exportateurs de Pétrole (OPEP) est une organisation intergouvernementale de pays producteurs de pétrole. Elle a été créée lors de la conférence de Bagdad, le 14 septembre 1960,...