Comment faire des économies d’énergie selon votre secteur ?

L’importance de faire des économies d’énergie est devenue cruciale, tant pour réduire les coûts que pour contribuer à la lutte contre le changement climatique. Les secteurs du tertiaire, industriel et transport jouent un rôle majeur dans la consommation énergétique globale. Heureusement, il existe des pratiques qui permettent de réduire la consommation d’électricité et de gaz dans ces secteurs, tout en maintenant leur productivité.
Marie Gangi

Marie Gangi

Enoptea

Comment faire des économies d'énergie selon votre secteur

1. Économies d’énergie dans le secteur tertiaire

 

Selon l’ADEME, en 2015, le secteur tertiaire représentait environ 15 % des consommations d’énergie finale en France. Le secteur tertiaire joue donc un rôle clé dans la transition vers une société plus durable. L’importance croissante accordée à l’efficacité énergétique dans ce secteur est notamment illustrée par l’émergence du décret tertiaire. Les actions visant à faire des économies d’énergie ne se limitent pas seulement à des considérations économiques, mais s’inscrivent également dans une démarche éco-responsable visant à réduire l’empreinte carbone.

Voici une liste non-exhaustive des actions d’économies d’énergie dans le secteur tertiaire :

  • Optimisez l’éclairage
    Commencez par passer aux ampoules LED à faible consommation d’énergie. Installez des détecteurs de mouvement pour éteindre automatiquement les lumières dans les zones inoccupées, réduisant ainsi le gaspillage.
  • Maîtrisez le chauffage et la climatisation
    Utilisez des thermostats programmables pour ajuster la température en fonction des heures d’ouverture et de la fréquentation. Maintenez une température confortable mais évitez de surchauffer ou de sur-refroidir les espaces. De plus, assurez-vous d’entretenir régulièrement les systèmes de chauffage et de climatisation pour maintenir leur efficacité.
  • Utilisez des Énergies Renouvelables
    Envisagez d’installer des panneaux solaires sur le toit. Investir dans des sources d’énergie renouvelable contribue à réduire la dépendance aux combustibles fossiles. Cette source d’énergie renouvelable peut non seulement réduire vos factures d’électricité, mais aussi positionner votre organisation en tant qu’acteur engagé dans la lutte contre le changement climatique.
  • Mettez en place une GTB (Gestion Technique du Bâtiment)
    Une des obligations majeures du décret tertiaire est la mise en place d’une Gestion Technique du Bâtiment (GTB) dans les bâtiments concernés. La GTB consiste en l’utilisation de systèmes et de technologies automatisés pour surveiller, contrôler et optimiser les différents systèmes techniques d’un bâtiment, tels que le chauffage, la ventilation, la climatisation, l’éclairage, etc. Cette GTB participe également à répondre au Décret BACS.

Téléchargez l'infographie Décret BACS : Améliorez votre efficacité énergétique grâce à l'automatisation et au contrôle des bâtiments

  • Gestion des déchets et du recyclage
    Mettez en place un système de tri sélectif pour réduire les déchets envoyés en décharge. Recycler et réduire les déchets contribuent à minimiser l’empreinte environnementale.

 

 

2. Économies d’énergie dans le secteur industriel

 

Selon les statistiques du ministère du développement durable, en 2015, la consommation finale énergétique de l’industrie s’élevait à 41,25 millions de Tonnes d’Equivalent Pétrole (TEP) en France. Cela se traduit par d’importantes émissions de gaz à effet de serre et une dépendance énergétique significative, ayant un impact direct sur les factures des entreprises industrielles. 

Voici une liste non-exhaustive des actions d’économies d’énergie dans le secteur industriel :

  • Réalisez un audit énergétique
    L’objectif de l’audit énergétique est de réaliser des économies d’énergie. En identifiant les zones de gaspillage et les opportunités d’amélioration, les entreprises peuvent réduire leurs coûts énergétiques. Elles peuvent également améliorer leur rentabilité  en optimisant l’utilisation de leur énergie. A noter que pour certaines entreprises, l’audit énergétique est obligatoire : les entreprises de plus de 250 salariés, avec un chiffre d’affaires de plus de 50 millions et un bilan supérieur à 43 millions d’euros.
  • Vérifiez des systèmes CVC
    Les systèmes de chauffage, de ventilation et de climatisation (CVC) sont responsables de la régulation et du contrôle des conditions environnementales sur un site de production. Ils jouent un rôle essentiel dans le maintien du confort, de la santé et de la productivité des occupants. En effectuant une vérification de ces systèmes CVC vous pourrez, en fonction des résultats, décider d’investir dans leur entretien ou leur mise à niveau.
  • Récupérez la chaleur
    De nombreuses activités industrielles génèrent de la chaleur résiduelle. La récupération de cette chaleur pour alimenter d’autres processus peut considérablement réduire la demande d’énergie, tout en optimisant l’utilisation des ressources.
  • Optimisez les compresseurs d’airs
    Les compresseurs d’air sont utilisés pour fournir de l’air comprimé nécessaire à de nombreuses opérations industrielles (alimentation des machines, contrôle des processus, …). Cependant, ils sont également parmi les équipements les plus énergivores dans de nombreuses installations industrielles. L’optimisation des compresseurs d’air contribue à réduire la consommation d’énergie en évitant les gaspillages et en ajustant la production d’air comprimé en fonction des besoins réels.
  • Planifiez l’utilisation des machines
    Après la réalisation d’un audit énergétique, vous serez en capacité d’identifier les machines qui consomment le plus d’énergie. L’intégration de technologies d’automatisation avancées permet une gestion plus précise des systèmes. Des ajustements en temps réel en fonction de la demande et l’utilisation de capteurs intelligents limitent le gaspillage d’énergie.

 

 

3. Économies d’énergie dans le secteur transport

 

Selon l’ADEME, le secteur des transports représente 33 % de la consommation d’énergie finale en France en 2015. Les défis majeurs liés au secteur des transports résident actuellement dans la nécessité de diminuer la consommation d’énergie, de réduire ses émissions de gaz à effet de serre et de renforcer sa résilience face aux produits pétroliers.

Voici une liste non-exhaustive des actions d’économies d’énergie dans le secteur du transport :

  • Adoptez des véhicules écologiques
    Le passage aux véhicules à faibles émissions, tels que les voitures électriques, hybrides et à hydrogène, réduit considérablement la dépendance aux combustibles fossiles. Ces véhicules consomment moins d’énergie, émettent moins de polluants et peuvent être alimentés par des sources d’énergie renouvelable.
  • Optimisez la conduite
    La conduite éco-responsable, caractérisée par des accélérations douces, des freinages progressifs et une vitesse constante, réduit la consommation de carburant. L’utilisation intelligente des systèmes de contrôle de vitesse de croisière et la réduction de la vitesse sur autoroute sont également des astuces pour économiser de l’énergie.
  • Effectuez un entretien régulier de vos véhicules
    Un entretien régulier des véhicules, y compris le changement d’huile, le gonflage adéquat des pneus et la maintenance des systèmes mécaniques, garantit une performance optimale et une consommation de carburant réduite.
  • Sensibilisez les conducteurs
    Sensibiliser les conducteurs à l’importance des économies d’énergie et à l’adoption de pratiques éco-responsables peut avoir un impact significatif. Les programmes de formation à l’éco-conduite et les campagnes d’information encouragent une mobilité plus économe en énergie.

 

Si vous êtes intéressés par notre accompagnement,
contactez un de nos experts en cliquant ici.

Partager :
Publié le 25/10/2023

S'abonner à la newsletter Enoptea