Accueil  \  Optimisations  \  TURPE : comment choisir la bonne option tarifaire et puissance souscrite ?

TURPE : comment choisir la bonne option tarifaire et puissance souscrite ?

Optimisations

La première action à mener quand on souhaite réduire la facture d’électricité de son entreprise, c’est d’optimiser le TURPE. Pour cela, il faut choisir la bonne option tarifaire et puissance souscrite. Voici comment procéder.

Souscrire à la juste puissance

La puissance souscrite est la quantité d’électricité que vous êtes autorisé à utiliser simultanément. Plus votre puissance souscrite sera élevée, plus votre TURPE sera important. En cas de dépassement, les conséquences seront différentes selon votre classe de consommation. Les compteurs C5 (anciennement bleus) disjoncteront tandis que les compteurs C4 (jaunes) et C1 à C3 (verts) seront facturés.

Au contraire, si votre puissance souscrite est trop élevée par rapport à vos puissances atteintes, cela signifie que votre abonnement vous coûte trop cher.

 

Pour souscrire à la bonne puissance, veillez donc à bien analyser votre consommation d’électricité annuelle, voire sur 24 mois (risques climatiques…). Vous aurez besoin de vos factures ou de votre courbe de charge.

Attention : dans certains cas, l’entreprise aura intérêt à payer des pénalités en cas de dépassements de puissance souscrite plutôt que de la rehausser. Il faut alors trouver le bon équilibre entre la part fixe du TURPE, les dépassements, les taxes et les règles contractuelles.

 

Bon à savoir… vous devez respecter 2 règles principales :

  • Ecart croissant obligatoire pour P, HPH, HCH, HPE, HCE
  • Faisabilité technique : Bornes du transformateur (à voir avec le fournisseur/ENEDIS)

 

 

Bien choisir son option tarifaire (ou version d’utilisation)

Pour choisir la bonne option tarifaire du TURPE, vous devez vérifier la bonne adéquation entre vos puissances atteintes et le temps d’utilisation de votre puissance souscrite. Selon la version d’utilisation choisie, la part fixe et la part variable (qui dépend de la consommation) du TURPE varieront.

 

Bon à savoir :

  • Plus la version d’utilisation est longue, plus le coût de l’abonnement (la prime fixe annuelle) est élevé mais moins le prix du kWh est élevé
  • Courte utilisation : adaptée aux profils qui consomment principalement en-dessous de leur puissance souscrite mais l’atteignent par pics
  • Longue utilisation : adaptée aux profils qui consomment principalement à leur puissance souscrite
  • Part fixe : dépend de la puissance souscrite
  • Part variable : dépend de la consommation

 

Plusieurs options tarifaires sont proposées selon votre puissance souscrite :

 

Options tarifaires ou versions possibles pour les sites en BT avec une puissance ≤ 36kVA (tarifs bleus) :

Options tarifaires ou versions possibles pour les sites en BT avec une puissance ≤ 36kVA (tarifs bleus)

 

2 options tarifaires ou versions possibles pour les sites en BT avec une puissance > 36 kVA (tarifs jaunes) :

2 options tarifaires ou versions possibles pour les sites en BT avec une puissance > 36 kVA (tarifs jaunes)

 

4 options tarifaires ou versions possibles pour les sites en HTA (tarifs verts) :

4 options tarifaires ou versions possibles pour les sites en HTA (tarifs verts)

 

Comment changer sa puissance souscrite et son option tarifaire?

Il suffit d’informer votre fournisseur d’électricité, qui contactera lui-même le gestionnaire du réseau électrique, ENEDIS (ou votre ELD). Pour cela : faire la demande sur votre espace client ou envoyer un mail à votre contact commercial.

 

Ce changement est-il payant ?

Oui, la modification de la puissance souscrite et de version est payante. Ce n’est pas le coût du changement du contrat qui est facturé mais le changement de la limite de votre disjoncteur. Ce coût peut varier selon s’il est nécessaire de changer le disjoncteur ou non.

 

Nous pouvons le faire pour vous, cliquez ci-dessous pour en savoir plus !

Offre Optimisation

Partager cet article

Dans la même catégorie