Actu de l'énergie

Actualités Energies – Ce qui change au 1er Septembre 2018

Augmentation des tarifs réglementés du gaz en Septembre 2018

Au 1er  Septembre 2018, les tarifs réglementés de vente hors taxes d’Engie subissent une petite évolution car ils augmentent à nouveau de 0.9% ( par client moyen) par rapport à août 2018.

Cette augmentation est différente suivant l’utilisation faite du gaz :

  • +0.3% pour la cuisson
  • +0.5% pour cuisson et eau chaude
  • +0.9% pour le chauffage

Pour rappel, les TRV du gaz évoluent tous les mois (contrairement à l’électricité qui, elle, a tendance à changer annuellement). Les tarifs réglementés de vente du gaz naturel couvrent les coûts d’approvisionnement en gaz naturel et les coûts hors approvisionnement. Ils comportent une part variable liée à la consommation effective et une part forfaitaire calculée à partir des coûts fixes de fourniture du gaz naturel.

La CRE rappelle que depuis le 1er janvier 2015, ils ont baissés en moyenne de 3.6%

Pour en savoir plus sur le prix du gaz, cliquez ICI.

Evolution des tarifs réglementés du gaz depuis 2013

Le ministère de la transition écologique et solidaire rappelle toutefois que les tarifs réglementés de vente, qui concernent aujourd’hui encore 4.6 millions de  foyers, sont amenés à disparaître à l’horizon de 2023 car le Conseil d’État a jugé que le maintien des tarifs réglementés du gaz était « contraire au droit de l’Union européenne ».

Evolution des tarifs réglementés d’électricité au 1er Août 2018 pour les non résidentiels

L’annonce a été faite un peu tard au mois d’août donc nous la relayons ici ce mois-ci. Les tarifs bleus (C5)  non résidentiels augmentent en moyenne de 1,1 % et les tarifs verts (C1 à C3) ont augmenté en moyenne de 0,2 % au 1er août 2018.

Les Tarifs Réglementés de Vente d’électricité (TRV) ont été établis sur proposition de la Commission de Régulation de l’Energie (CRE).

L’évolution tarifaire est ainsi différenciée en fonction des options tarifaires et des puissances souscrites. En effet, la CRE fait évoluer les TRV en niveau et en structure, permettant ainsi que chaque client couvre les coûts qu’il engendre ; cela signifie que les parts fixes et variables peuvent varier dans des proportions différentes.

L’effet réel sur la facture de chaque client dépendra donc de son option tarifaire, de sa puissance souscrite et de la répartition de l’énergie consommée entre les différentes périodes de l’année : Heures Pleines ou Heures Creuses, et – suivant les tarifs – Eté ou Hiver. Il pourra selon les cas s’écarter à la hausse ou à la baisse de la moyenne annoncée.

Céline Versavaud

Author Céline Versavaud

More posts by Céline Versavaud