Accueil  \  Courtage  \  Conseils pour bien acheter l’électricité et le gaz de son entreprise

Conseils pour bien acheter l’électricité et le gaz de son entreprise

Courtage

En tant qu’entreprise, l’électricité et le gaz peuvent peser lourd dans votre budget. C’est pourquoi il est important d’avoir toutes les cartes en main pour acheter au mieux votre énergie et rester compétitif. Voici nos conseils pour l’achat d’électricité et de gaz pour votre entreprise.

Note : Pour vous éviter un article trop long, nous avons résumé nos conseils en 5 points. Vous pouvez cliquer sur les boutons en bas de chaque point si vous souhaitez avoir plus de détails.

 

Quelques conseils avant d’acheter l’électricité et le gaz de votre entreprise :

  1. Bien comprendre les différents tarifs

Pour bien acheter son énergie, il est primordial de connaître tous les types d’offres qui existent. Tout d’abord, il faut bien distinguer les tarifs réglementés de vente (TRV) et les offres de marché.

  • Les tarifs réglementés de vente sont des offres proposées uniquement par les fournisseurs historiques (EDF en électricité, Engie en gaz naturel et, sur 5% du territoire, par les Entreprises Locales de Distribution). Leurs barèmes sont fixés par le Gouvernement, sur proposition de la Commission de Régulation de l’Énergie (CRE). Ils évoluent tous les mois pour le gaz, et généralement, une fois par an pour l’électricité. Cependant, ils sont voués à disparaitre. Les TRV du gaz ne sont d’ores et déjà plus disponible à la vente et ceux de l’électricité sont en cours d’extinction. A partir du 1er janvier 2021, seuls les clients non résidentiels qui emploient moins de 10 personnes, et dont le chiffre d’affaires, les recettes ou le total de bilan annuel n’excèdent pas 2 millions d’euros seront éligibles aux Tarifs Réglementés de Vente d’électricité.
  • Les entreprises qui ne sont pas éligibles aux TRV doivent souscrire à une offre de marché. Ces offres sont proposées par tous les fournisseurs et leurs prix sont déterminés dans le contrat.

 

Parmi ces offres de marché, il existe plusieurs types d’offres :
  • Offres à prix fixes : Les offres à prix fixes engagent le fournisseur de n’augmenter, pendant une durée prédéterminée, ni le prix de l’abonnement, ni celui du kWh HT.
  • Personnalisées standards : Les offres à prix fixes personnalisées sont proposées lorsque le profil de consommation n’est pas adapté à la grille tarifaire ou parce que le périmètre ou le nombre de sites commencent à être suffisamment conséquents, ce qui va obliger le fournisseur à profiler la consommation globale et à corréler ce profil sur les marchés de gros.
  • Structurées : Les offres structurées ne sont disponibles qu’à partir d’un certain niveau de consommation. Les entreprises consommant moins de 10 GWh d’électricité pour un mono-site n’auront pas accès à ces offres. Elles sont plutôt réservées à de très gros multisites ayant une consommation d’une 30ène ou 100ène de GWh (selon les fournisseurs). Les offres structurées sont complètement dépendantes des marchés de gros. Elles permettent de fixer les prix et diluer les risques de « toper » un prix de manière fixe par rapport au marché.

En savoir plus sur les types d’offres

 

  1. Trouver le fournisseur qui correspond à vos besoins

Chaque fournisseur a ses propres spécificités. Selon vos besoins et votre profil de consommation, vous ne pourrez pas prétendre aux mêmes fournisseurs qu’une autre entreprise.

Par exemple, si vous faites le choix d’une énergie verte, il faudra vous orienter vers des fournisseurs tels que Planète Oui, Enercoop, Urban Solar ou encore Plüm Energie. Attention cependant à souscrire chez un fournisseur qui contribue réellement à développer les énergies renouvelables, à lutter contre le réchauffement climatique et à réduire son empreinte écologique. Greenpeace France propose d’ailleurs un Guide de l’électricité verte qui classe les fournisseurs d’électricité en fonction de leur politique en matière de développement des énergies renouvelables.

Votre profil de consommation sera également déterminant pour choisir un fournisseur. Certains n’acceptent que les petites consommations tandis que d’autres refusent les trop gros consommateurs. Mint Energie n’accepte par exemple que les petits consommateurs d’électricité qui souscrivent à une puissance inférieure à 36kVA.

Télécharger le guide du courtage en énergie

  1. Mettre en concurrence plusieurs fournisseurs

Mettre en concurrence les fournisseurs d’électricité ou de gaz permet de tirer les prix vers le bas ou de bénéficier de meilleures conditions. C’est pourquoi les courtiers en énergie bénéficient de meilleures offres puisque les fournisseurs savent qu’ils seront face à leurs concurrents.

Qu’est-ce que le courtage en énergie ?

 

  1. Comparer les offres en étudiant chaque composante du prix et du contrat

Enfin, pour acheter au mieux votre électricité ou votre gaz, il est primordial d’analyser un certain nombre de critères de votre contrat. Il faut effectivement comparer toutes les composantes du prix (et de préférence, sur une même base : soit hors toutes taxes, soit hors TVA…). Mais il faut aussi regarder leurs évolutions, le service clientèle, les modes de paiement, les frais en cas de retard de paiement, les conditions de résiliation…

Sur quels critères comparer les offres d’électricité et de gaz ?

 

  1. Souscrivez à la bonne puissance et optimisez vos taxes

En électricité, il est possible d’optimiser le TURPE. Le prix de votre tarif d’acheminement dépend de votre puissance souscrite, de l’énergie soutirée, de l’horo-saisonnalité ainsi que du taux d’utilisation de votre puissance souscrite. L’adaptation des puissances et de l’option tarifaire sont donc des points cruciaux dans l’optimisation de votre contrat.

Comment optimiser son TURPE ? 

La fiscalité énergétique est un point essentiel pour réduire votre budget puisqu’elle représente environ 30% de votre facture. Et ça tombe bien, vous pouvez bénéficier d’une exonération ou d’un taux réduit de CSPE pour l’électricité et de TICGN pour le gaz, en fonction de votre éligibilité.

Tout savoir sur l’exonération ou le taux réduit de CSPETout savoir sur l’exonération ou le taux réduit de TICGN

Si vous avez des questions concernant nos conseils pour bien acheter l’électricité et le gaz de votre entreprise, contactez-nous.

 

JE M’ABONNE À LA NEWSLETTER ENOPTEA

Partager cet article

Dans la même catégorie