Changement d’heure : pourquoi change-t-on d’heure en hiver ?

Pourquoi change-t-on d'heure en hiver ?

Chaque année la question revient… mais savez-vous y répondre correctement ?

Dimanche 29 octobre 2016 prochain à 3 heures du matin, il sera 2 heures. La raison est simple et sa pertinence n’est plus questionnée : la France passe à l’heure d’hiver.

Comme chaque année depuis 1976, nous retardons notre montre d’une heure pour limiter l’utilisation de l’éclairage artificiel en faisant mieux correspondre les heures d’activité aux heures d’ensoleillement.

La naissance d’une pratique française reprise en Europe

Le changement d’heure a été réinstauré en France par décret le 19 septembre 1975. Nous sommes dans un contexte économique perturbé à cause du premier choc pétrolier de 1973. La France est alors très dépendante du pétrole. En effet, l’électricité est largement produite à partir de centrales au fioul. Encore aujourd’hui 75% de notre énergie provient de centrales nucléaires.

Cette pratique a ensuite été étendue à l’ensemble de l’Union Européenne en 1998. Il y a donc deux changements d’heures par an :

  • Passage à l’heure d’été le dernier dimanche de mars
  • Passage à l’heure d’hiver le dernier dimanche d’octobre

Le changement d’heure a-t-il un véritable impact énergétique ?

Selon l’Ademe, oui ! Au vu de ses dernières estimations basées sur l’année 2009, le changement d’heure permettrait chaque année d’économiser l’équivalent de la consommation en éclairage d’environ 800 000 ménages.

A noter qu’il y a également un gain écologique : encore selon l’Ademe, la France évite ainsi l’émission de 44 000 tonnes de CO2.

En revanche, les économies liées aux usages thermiques (chauffage et climatisation) seraient moins notables et plus difficiles à évaluer. On sait par exemple que la consommation de la climatisation tertiaire aurait permis d’économiser 70 GWh d’électricité par an.

Une pratique désormais obsolète ?

Malgré un ancrage dans les habitudes françaises depuis plus de quarante ans, certains continuent de contester son efficacité. Il demeure difficile d’évaluer les économies concrètes effectuées grâce à ce dispositif. De plus, cette pratique ne tient pas compte des évolutions technologiques et du progrès (veille des appareils électriques, etc.).

Le changement d’heure a un impact significatif sur nos rythmes biologiques. Il est vrai que notre corps a besoin d’un temps d’adaptation au changement d’horaire. C’est la raison pour laquelle des pourfendeurs du changement d’heure clament que les bénéfices d’une telle pratique en sont considérablement diminués.

Et vous, qu’en pensez-vous ? N’hésitez pas à réagir en commentaire !

Amelie Rochard

Author Amelie Rochard

More posts by Amelie Rochard